... Avec ces 2 infographies

Elles ont fait le tour du web ces dernières années, alors vous les connaissez peut-être.

Mais nous n'en n'avons pas trouvé d'autres qui soient aussi justes, aussi lisibles et qui reflètent aussi bien l'évaluation qu'on peut faire d'un bon paquets de projets après quelques années d'expériences.

Communication, documentation, transmission, perception,....

Cette image a dû être punaisée ou scotchée sur les murs de tous les open-space du monde. Elle montre bien qu'entre l'expression des besoins, et la perception faite par chaque personne impliquée dans le projet, il peut y avoir... "quelques écarts".

Chacun appréciera, mais nous avons un faible pour la vignette qui concerne la manière dont le projet a été documenté.

Le beurre, l'argent du beurre, ...

En effet, on aimerait dire NON à un projet rapide, pas cher et de bonne qualité mais c'est souvent OUI. Parce qu'il y a de la concurrence, qu'on a envie de faire plaisir à nos clients (oui oui), et puis... on aime le challenge ! Alors on va le faire quand même.

C'est effectivement le meilleur moyen de livrer du moche, du cher, de mauvaise qualité.

Mais c'est surtout que le client ne sera pas satisfait.
Et il sera bien impossible de lui réexpliquer qu'on aurait dû lui dire NON (et lui expliquer pourquoi !), puisqu'on lui a dit OUI en le laissant croire qu'il aurait du beau, du bon, du pas cher.

 

"Et l'agilité alors ?"

En effet, il y a les méthodes agiles (Elles feront l'objet d'un petit article dans les prochains jours).

Mais dans "agile", il y a "agile"... Ce qui implique de l'agilité dans les méthodes côté prestataire, certes, mais aussi dans la manière d'aborder le projet côté client. Il faut être prêt à une certaine souplesse en terme de budget ou de périmètre projet, voire les deux.

L'objectif final étant toujours : la satisfaction client.